Eustache le lapin bleu

Il était une fois un lapin bleu… Quoi me direz-vous ? Un lapin bleu, ça n’existe pas … Et pourtant…

 

Il est né par un beau matin de printemps, ainsi que quatre autres lapereaux.

C’est la fête pour les parents lapins qui attendaient impatiemment leur arrivée. Papa lapin est déjà en admiration devant sa petite famille, jusqu’au moment ou il s’aperçoit qu’un de ces petits…  est … bleu!

Il se dit d’abord qu’il a mal regardé, que ce n’est pas possible… mais il doit se rendre à  l’évidence… un de ces petits est né bleu.

 

La peur à l’intérieur de lui se réveille. Il imagine déjà tous les problèmes que va rencontrer son petit en étant pas comme les autres, sans parler du regard des voisins.

Il ne peut  s’empêcher de glapir entre ses moustaches :

  • Ah! Quelle catastrophe ce lapin bleu ! Mais que va-t-on faire avec lui ?

Maman lapin, même si elle trouve cela étrange et partage les peurs de son mari, attache moins d’importance à  sa couleur. Elle les aime  ces lapinous… elle les aimait déjà bien avant qu’ils soient nés… Elle les a portés tendrement à  l’intérieur d’elle. Elle tente de calmer Félicien.

 

Le temps passe, les lapereaux grandissent. Toute la famille s’est habituée à leur petit lapin bleu, même son père qui en oublie parfois, jusqu’à  sa couleur. Il ne voit plus qu’Eustache, son petit lapereau.

D’ailleurs ses frères et sœurs n’ont jamais fait attention à  sa couleur. C’est tout simplement Eustache, leur petit frère et ensemble 1557a6e72263ac7ils jouent, s’attrapent, se lèchent, comme de vrais petits lapins.

 

Jusqu’au jour… où…

 

En grandissant, nos petits lapereaux ont besoin d’agrandir de plus en plus leur terrain de jeux. Ils deviennent  intrépides et curieux.

Attirés par des bruits de l’autre coté d’une haie, ils découvrent une autre fratrie de lapins. Ils n’ont qu’une envie… partager leurs jeux.

Mais à  leur approche ils les voient éclater de rire et ils entendent :

  • Regardez un peu on a jamais vu ça! Un lapin bleu ! Ah Ah ah, il est trop drôle »

Eustache, tout à coup, prend conscience de sa différence, c’est vrai qu’il est le seul à être bleu… Tout honteux, il n’a qu’une envie… disparaître…

Ses frères et sœurs tentent de leur expliquer que c’est leur frère, mais comme les rires reprennent de plus belle… Ils ne leur restent plus qu’une chose à  faire… battre en retraite!

 

A partit de ce jour, la vie change pour Eustache.

Régulièrement ses frères et sœurs n’acceptent plus de le prendre avec eux, de peur que les autres se moquent d’eux. De plus, ce dernier hésiterait à  les suivre, il a bien trop peur de revivre sa première expérience.

Si bien qu’il se retrouve très souvent  seul. On le voit parfois blotti derrière une haie à  observer les autres.

Dans ces moments, il sent à l’intérieur de lui une grande tristesse ou parfois  une énorme colère d’être né différent des autres

 

Heureusement qu’il existe son grand-père.

C’est chez lui qu’il va se refugier quand il se sent très malheureux. Celui-ci l’écoute avec beaucoup d’amour et trouve toujours les mots pour le consoler et pour l’aider:

  • Ben oui Eustache, lui dit son grand père, tu es différent des autres lapins. Tu es né bleu et tu resteras toujours bleu. C’est quelque chose que tu ne pourras jamais changer.
  • Ce que tu peux changer, Eustache, c’est ton regard. Si tu t’acceptes tel que tu es, les autres vont de plus en plus t’accepter également. Ce qui compte mon petit lapin, ce n’est pas la couleur de tes poils, c’est ce que tu es à  l’intérieur de toi.
  • De plus si tu es né ainsi ce n’est pas un hasard. Tu as certainement la force pour vivre en étant différent et heureux.

Il lui dit encore :

  • Moi je te connais et je sais que tu as d’énormes qualités, écoute à  l’intérieur de toi…  et surtout fais-toi confiance.  Apprend à  t’aimer tel que tu es. Cultive tes qualités, laisse grandir et fais de la place à ce qui est bon en toi.  Tu as de grandes forces à  l’intérieur de toi.

Eustache ne comprend pas toujours ce que lui dit son grand-père, mais il sent que cela lui fait du bien et que ces paroles fait écho à  une partie de lui.

En sortant de chez lui, il se sent prêt à  retourner auprès des autres lapins et de tenter de jouer avec eux.

 

Et c’est vrai!

Il prend conscience que lorsqu’il se sent bien à l’intérieur de lui, tout se passe différemment. C’est comme si les autres oublient sa couleur et ne voient qu’un copain…  Eustache

C’est vraiment bon pour lui de pouvoir partager, d’être entendu, d’être reconnu, non pas seulement parce qu’il est bleu, mais pour des qualités qu’il a au fond de lui.

Les autres lapins sentent bien qu’il se passe quelque chose, qu’Eustache change. Ils ne savent pas vraiment quoi… Ce qui est sûr, c’est qu’ils ont de plus en plus de plaisir à jouer avec lui. Certains recherchent même sa compagnie.

Il faut dire qu’il a de plus en plus confiance en lui et offre ses qualités.

 

Lui qui rêvait parfois d’une baguette magique pour changer de couleur… il la trouvée grâce à  tous les petits trésors que son grand-père lui a transmis.

Sa vie devient merveilleuse. On dirait même que sa différence est devenue un vrai cadeau.

Grâce à elle, il a appris à entendre la voix de son cœur!

 

Devenu grand, il décide d’aller explorer le monde. Il s’en va à travers bois, gambadant, heureux de vivre.

Il découvre, après de belles aventures, un coin de forêt où il se sent bien. Il décide de creuser son terrier, et c’est là  qu’on le trouve encore.

L’automne, on le voit ramasser des feuilles mortes. Il les porte dans son terrier, certainement, sa manière à lui, d’amener de la lumière dans sa demeure.

Au printemps, on l’entend glapir de plaisir étalé sur l’herbe fraîche.

 

Peut-être qu’un jour, il rencontrera une jolie lapine et… qui sait … auront des lapinous  tout bleus… à qui, Eustache… pourra partager les trésors qu’il a reçus de son grand-père.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *